Théorie de l'extensio | 1

« Théorie de l’extensio | 1 » par Norbert Macia

www.norbertmaciacoach.com

Je vous en ai parlé dernièrement. Voici donc le premier d’une série d’articles dédiée à la théorie de l’extensio proposée par Eugène Michel. La théorie de l’extensio repose  sur  le postulat suivant : « l’évolution de la vie va dans le sens de l’élargissement du champ relationnel car les espèces dont l’environnement est moins limité dans son rôle de fournisseur d’apports ont de meilleures chances de survie et de reproduction. »

_

Théorie de l’extensio (Edilivre 2012)

_

 

La théorie de l’extensio repose, comme le souligne son auteur Eugène Michel,  sur  le postulat suivant : « l’évolution de la vie va dans le sens de l’élargissement du champ relationnel car les espèces dont l’environnement est moins limité dans son rôle de fournisseur d’apports ont de meilleures chances de survie et de reproduction. » (p.8)

La reproduction et la vie sont une même chose.

« La reproduction commence dès l’origine de la vie », en ce sens que dès qu’il y a vie, il y a reproduction au contact même d’un environnement. L’environnement est donc la matrice, le support, ce qui fait le lien, le liant, entre ce qui croît et se reproduit et ce qui est; mais aussi l’agent économique  qui régule les flux et les apports entre l’intérieur et l’extérieur.

L’environnement est, de ce fait, ce qui s’épuise au contact du processus d’extensio puisque pour servir la théorie de l’extensio, accroître, grandir, chaque être a besoin d’apports en provenance de son environnement.

Dans l’idée d’ « extension », il y a l’action « étendre », « déployer », « élargir », une chose ou un être dans une, ou plusieurs, de ses dimensions ce qui génère un épuisement des ressources et donc une nécessité vitale de nouveaux apports pour continuer de croitre, s’étendre, se déployer.

La vie entraine donc le « besoin d’apports », la reproduction qui est par essence variable entraine la complexification qui elle-même entrainera la diversification des espèces comme conséquence première des variables et des erreurs produites en cours de processus .

Ainsi, l’extensio se produit de trois manières distinctes : l’augmentation du nombre dans une même espèce, la diversification des espèces, la complexification des espèces. (p.8)

Parmi les espèces ainsi diversifiées, certaines auront un rapport plus efficace à l’environnement et survivront donc au détriment d’autres espèces qui périront. Cette sélection naturelle, -concurrence- inter-espèces, est une course toujours victorieuse pour les espèces ayant un « champ relationnel » plus performant.

Ce champ relationnel permet ainsi une duplication plus rapide par un accès aux ressources plus approprié, fruit d’un spectre plus large dans ses multiples sollicitations de l’environnement.

L’auteur prend ainsi pour exemple l’évolution du bébé qui, par procédé d’extensio juvénile, « commence son existence dans le ventre de sa maman puis continue près d’elle ou son substitut, ensuite il élargit son horizon avec la famille et le petit groupe, puis s’il accède à la collectivité. » (pp. 8 et 9)

Nous pourrions rajouter que, à l’inverse, les personnes âgées arrivent progressivement à un niveau de rétrécissement de leur univers du fait de perdre la mobilité et la tonicité de leurs  muscles inférieurs ; ceux-là mêmes qui avaient permis au tout jeune enfant l’accès, progressif, à la marche en posture debout et l’exploration d’un environnement de plus en plus ouvert.

C’est comme si, via la théorie de l’extensio, le vivant poussait les êtres vers d’autres environnements (irions-nous jusqu’à dire inconnus, méconnus ?) afin que nos environnements présents puissent se régénérer.

Ce processus d’évolution – régénération existe, par exemple, dans le rapport qu’ont les humains avec l’agriculture et, par « extension » la culture. Les terres mises en jachère (entre parenthèses) permettent  de ressourcer et revitaliser un sol, mais encore permettent le développement d’une culture  paysanne ou agricole, c’est-à-dire un ensemble d’habitudes sociales  et de groupe qui vont faire évoluer ce dernier du stade archaïque au stade civilisé.

La théorie de l’extensio souligne le sillon de ce développement pluridimensionnel possible, que nous allons nous atteler à suivre et approfondir dans un prochain article.

_

Liens

Eugène Michel_

L’ensemble des publications d’Eugène Michel (Dcalin.fr)

Site de Eugène Michel (Sgdl-auteurs.org)

Site de l’éditeur (Edilivre 2012)

_

L’auteur

Norbert Macia, éducateur sportif de son premier métier, après 10 années d’expérience dans le secteur du sport et des loisirs, Norbert Macia se reconvertit, en 2006, au coaching professionnel auprès des particuliers et des entreprises. Diplômé de l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence en 2005, il s’oriente vers un troisième cycle universitaire en coaching qu’il obtient en 2006 à la Faculté d’Économie Appliquée d’Aix-en-Provence.

[Portrait de Norbert : Studio Italiano.fr]

www.norbertmaciacoach.com

_

Mise en ligne : 15 avril 2013

 

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu